福島ゼロ年 Fukushima Années Zéro
Mars 2011 Le jour d'après • Figaro Magazine • Architecture d'Aujourd'hui # 38 • Catalogue d'exposition
Mars 2012 Les jours à venir  Exposition itinérante •   Movie • Free Ibook pour ipad
Mars 2013 Le jour avant le lendemain • surfeur à fukushima • portraits d'enfants • Le jour avant le lendemain (docu-fiction)

 

En mars 2011, quelques jours après le drame, personne ne pouvait prédire ce qui allait arriver et comment le Japon tout entier pourrait se relever. J'étais venu pour témoigner mon soutien et photographier l'étrange beauté des paysages perdus. J'étais ému par les histoires singulières, les élans de solidarité et le courage d'un peuple entier devant un tel drame. 

Un an après je revenais sur le littoral sinistré. Je retournais aux mêmes endroits pour découvrir d'immenses terrains vagues. Dans un vacarme permanent, des hommes et des machines triaient des tonnes de déchets plus ou moins dangereux. Je réalisais l'immensité de la tâche à venir mais je ne pensais pas encore que les japonais accepteraient l'inacceptable et que les habitants de Fukushima préfèrerait se taire plutôt que de compromettre un système qui ne demande pourtant qu'à implosait. 

18 mois après le drame, je suis retourné sur les lieux longeant plusieurs centaines de kilomètres de côte. Les mêmes hommes et les mêmes machines continuent de trier les mêmes terrains vagues et l'immensité de la tâche semble résigner tout un peuple. Des compteurs de radioactivité arborent les parcs et les jardins d'enfants. Une nouvelle manière de vivre se répand insidieusement.

La radioactivité ambiante a effectivement baissé sur mon dosimètre et pour l'ensemble de la côte mais les terrains de jeux abandonnés et les arbres sur lesquels ont laisse pourrir les fruits révèlent un monde étrange.

Je reviens avec les portraits de ces enfants qui ne peuvent plus jouer dehors, avec des histoires singulières étonnantes comme celle de ce jeune employé de Tepco qui repeint la centrale nucléaire la semaine et surf les vagues de Fukushima ses jours de congés. Comme tout ceux qui ne sont pas parti tous doivent accepter l'inacceptable et se rassurer avec les informations officielles. 

un reportage photographique et un film à paraître le 11 mars 2013…